Lifestyle

La classe avec les Google glass

By  | 

Encore faudrait-il dire la Google glass car si on ne dit pas Google glasses c’est parce qu’il n’y a qu’un seul verre et donc qu’une seul écran.

Pour le moment c’est classe car c’est tendance, c’est encore rare et pas vraiment grand public.

Côté design

image

Mais sinon d’un point de vue design c’est encore assez pauvre. Il y a le choix parmi 5 couleurs :

  • charcoal (charbon),
  • tangerine (mandarine),
  • shale (schiste),
  • cotton (coton),
  • sky (bleu ciel)

image

Personnaliser avec des stickers

Heureusement on peut aussi les adapter sur une monture existante.

image

Et en plus des stickers autocollants existent pour modifier le design de vos Google glass : http://www.maxigadget.com/2014/02/personnaliser-les-google-glass-avec-les-autocollants-gpop.html

Côté technique

Ces lunettes sont un concentré de technologie qui une fois posées sur la tête permettent de réaliser tout un tas d’application.

image

Elles sont composées un peu comme un téléphone :

  • batteries,
  • CPU
  • un simple bouton,
  • un écran (le verre)
  • un GPS
  • le wifi, la 4G,
  • des hauts-parleurs
  • un microphone

Côté fonctionnalités

Pour le reste tout est encore à créer et la limite est surtout notre imagination. Nous avons via la réalité augmentée déjà tout un tas d’application disponibles sur nos téléphones qui restent assez marketing comme trouver le resto le plus proche ou encore, mieux, trouver mon magasin préféré le plus proche de moi ou sauvegarder l’emplacement d’une nouvelle boutique. On suppose qu’on peut faire à peu près tout ça avec les Google glass.

Après ce qui serait super pratique mais ce n’est pas sans conséquence, on le verra plus bas, ce serait de pouvoir facilement et d’un seul battement de cils pouvoir créer sa wishlist et la partager avec ses amis les plus proches de ces mêmes boutiques. On pourrait imaginer de scanner des vêtements qu’on a essayer pour voir s’ils pourraient aller avec des vêtements de notre garde robe préalablement déjà enregistrés dans un cloud…

Très futuriste, on pourrait se demander si M. Orwell avait pensé à ce scénario pour étendre Big Brother, dans son roman 1984…

Dans les inconvénients d’un tel projet, on retrouve bien évident les risques d’accidents, mais finalement pas pire ou plus dangereux que le téléphone (enfin à voir car ce serait en permanence à proximité de l’oeil…). On retrouve aussi le risque de Big brother et donc un souci de partage de données confidentielles. Et enfin elles sont super fragiles pour un bijou de technologie.

And next : les lentilles pour diabétiques by Google

Et sinon déjà testé dans le domaine médical, Google teste déjà ses lentilles Google Lenses notamment pour contrôler le taux de sucre des diabétiques et d’autres applications à venir :

Des lentilles high tech Google pour les… par SIPAMEDIA

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *